Reconstruction mammaire après un cancer

Reconstruction mammaire après un cancer

Lorsque le traitement d’un cancer du sein nécessite une mastectomie (encore appelée mammectomie) il s’avère nécessaire de réaliser une reconstruction mammaire. La mastectomie radicale est l’ablation d’une grande partie de la peau du sein ainsi que de la totalité de la glande. L’aréole et le mamelon sont retirés.

La reconstruction mammaire pourra être immédiate lors de la mastectomie, ou proposée dans un deuxième temps.

Elle consiste essentiellement à recréer le galbe du sein par l’utilisation d’une prothèse mammaire généralement située en position rétro musculaire. D’autres procédés chirurgicaux seront parfois nécessaires pour améliorer le résultat : Lambeau cutané ou musculaire,Lipofilling, reconstruction de l’areole, symétrisation du sein contro-latéral…

Cette reconstruction mammaire, pratiquée par le Docteur Thierry Aboudaram, chirurgien esthétique à Paris, spécialiste de la chirurgie reconstructrice, va permettre un embellissement de la poitrine.
Ce chirurgien esthétique, spécialiste de la reconstruction mammaire, vous expliquera tous les bénéfices, les suites, et les éventuels risques d’une reconstruction mammaire.

Le Dr Thierry Aboudaram pratique cette intervention de façon très précise avec les techniques les plus récentes.

Questions sur la reconstruction mammaire après un cancer au Docteur Thierry Aboudaram, Chirurgien Esthétique à Paris :

Quel est le but de cette intervention ?

Avoir subi une mastectomie est parfois traumatisant pour certaines patientes qui souhaitent alors une reconstruction mammaire. Cette opération ne peut pas recréer à l’identique le sein enlevé mais va permettre d’obtenir un résultat souvent très satisfaisant. Cependant cette mise en place de prothèse n’est souvent que le premier temps de la reconstruction. Il est en effet nécessaire de prévoir également, si la patiente le souhaite, la reconstruction de l’aréole et la symétrisation de l’autre sein.

Comment se déroule l’intervention ?

Il existe deux cas différents : la reconstruction mammaire immédiate lors de la mastectomie, ou différée quelques mois après.

La reconstruction mammaire immédiate intervient au cours de l’opération de mastectomie. Elle consiste à mettre en place une prothèse derrière le muscle grand pectoral. Cette prothèse est choisie pour donner le meilleur volume avec la peau restante. Parfois cette prothèse sert d’expansion cutanée avant la mise en place définitive d’une nouvelle prothèse secondairement.

La reconstruction secondaire a le même principe. Elle est parfois conditionnée par l’obligation de réaliser une radiothérapie avant la reconstruction.

L’opération se déroule sous anesthésie générale et dure environ une heure.

La reconstruction par prothèse est plus légère que la reconstruction par lambeau. Le lambeau sera indispensable en cas de peau très abîmée ou brûlée par la radiothérapie. Il peut s’agir d’un lambeau prélevé au niveau du dos (lambeau de grand dorsal) ou au niveau de l’abdomen (DIEP). Cette intervention va nécessiter environ 3 heures.

Quels sont les différents temps à prévoir ?

En général le premier temps opératoire est celui de la mise en place de la prothèse dans le sein qui a été enlevé. Après avoir laissé passé 3 mois, il devient possible de proposer le deuxième temps. Celui-ci consiste en un changement de volume de la prothèse, si nécessaire, et à la symétrisation de l’autre sein pour parfaire le résultat. Il reste enfin à reconstituer l’aréole et le mamelon par une intervention chirurgicale ou par tatouage (dermopigmentation).

Un Lipofilling pourra également améliorer parfois grandement le résultat. Certaines reconstructions s’effectuent par cette technique seule.

Doit-on prévoir des imperfections de résultats ?

Il est malheureusement impossible de reconstituer un sein parfaitement symétrique à l’autre avec une prothèse.

Ces imperfections sont dues au fait qu’une grande quantité de peau a été retirée sur le sein malade. Il pourra donc y avoir une asymétrie de forme, de volume ou de position même si le résultat est très satisfaisant. À la palpation il est possible de sentir la prothèse même si elle a été positionné derrière le muscle.

La reconstruction n’entraîne pas de cicatrice supplémentaire sur ce sein. Des techniques adjuvantes déjà décrites permettent souvent de parfaire ce résultat.

Quel est le prix d’une reconstruction mammaire ?

Cette intervention va bénéficier d’une prise en charge par la sécurité sociale. Les honoraires seront variables en fonction de la complexité de chaque cas. Le Dr Thierry Aboudaram, Chirurgien esthétique à Paris, vous remettra lors de la consultation un devis détaillé à soumettre à votre mutuelle pour le remboursement.

Quelle est la durée de l’arrêt de travail ?

L’hospitalisation est de 24 à 72 heures. La durée de l’arrêt de travail est variable en fonction du procédé réalisé. La mise en place d’une prothèse mammaire entraîne un arrêt de travail moyen d’une semaine. Cette durée pourra être plus longue en cas de lambeau, de symétrisation controlatérale, ou de nécessité clinique.

Articles récents

Catégories

  HEURES D'OUVERTURE

Lundi 13:30 - 19:30
Mardi - Mercredi 09:30 - 17:30
Jeudi - Vendredi 09:00 - 17:30
Samedi - Dimanche Fermé

  +33(0) 1 40 75 09 09

Posez votre question au Docteur Thierry Aboudaram

Vous souhaitez poser une question sur cette intervention ?
Remplissez le formulaire ci-dessous et recevez rapidement une réponse personnalisée du Dr Thierry Aboudaram, Chirurgien Esthétique à Paris

Votre nom :
Votre numéro de téléphone :
Votre adresse mail :

Votre question au Docteur Thierry Aboudaram :

2017-01-09T08:56:52+00:00